Le périple du Père Charles vers Chartres

Chaque jour, sur cette page, le Père Charles nous fait vivre son parcours à pied vers Chartres en photo et vidéo.

A lire du bas (début du parcours) vers le haut (fin du parcours)

Point de fin d’étape : en Photos

Point d’étape du mercredi 23 août 2023

Matinée assez sportive ce matin pour arriver à Epernon pour recharger les batteries et prendre le luxe de s’offrir un petit restau avec les louloutes. Au menu : Briques de chèvres chaud, bavette saignante sauce roquefort frites et Tiramisu au désert, avec un petit pichet de Luberon. Les louloutes ont mangé la moitié de l’assiette. Elles l’avaient bien mérité. Arthus nous a fait une petite frayeur au restaurant. Il y avait deux enfants qui jouaient au ballon juste devant, alors M. Arthus s’est défait de son collier pour aller se cacher carrément à l’intérieur du moteur d’une voiture en passant par le bas. Ça a été toute une galère pour le faire sortir. Ça a bien distrait tout le restaurant et ses proprios qui ont aidé en essayant de lui envoyer de l’eau le capot ouvert, de le titiller avec une tige. Rien n’y faisait. C’est finalement couché et contorsionné sous la voiture que j’ai réussi à le récupérer avant que mon entrée refroidisse trop. Bref, pas le temps de s’ennuyer.
Dima, d’origines ukrainienne, le garçon qui avait fait pour au chat avec le ballon, pour se faire excuser m’a offert un brugnon.
Il était très heureux de pouvoir caresser les louloutes et de savoir compter jusqu’à 10 en français, alors qu’il ne savait plus en Ukrainien. Quel gâchis la guerre ! Dima est seul en France avec sa maman. Son père est sur le front.

Prions pour tous ces enfants et ces femmes et leurs maris qui n’ont tien demandes.

Sinon pour demain, je vous donne RDV si vous pouvez soit pour faire les 5 derniers km avec moi soit à la messe de 10h30 entre nous, soit à celle de 11h30 avec la paroisse à la chapelle de Notre Dame de sous terre a l’intérieur de la cathédrale. J’ai réservé ces deux options. Je vous confirmerai en fonction de mon arrivée ce soir. Il fait très chaud. Je dois être prudent avec les louloutes. Ensuite je nous ai réservé une salle où on pourra partager un repas tiré du sac, avant la visite guidée de la cathédrale et de notre Dame de sous terre en début d’après-midi.
Merci de me dire combien vous pensez être et quelle option vous choisissez
Bonne fin de journée.

Fr. Charles +

Point d’étape du mardi 22 août 2023

Après un gros petit déjeuner chez Laurent rencontré en train de courrir avec ces chiens. Il a accepté de changer son programme alors qu’il sortait de chez lui tout équipé pour m’offrir un petit déjeuner plus que copieux et surtout un très beau moment de fraternité. 55 ans comme moi, et tout aussi amoureux des arbres et de la nature que moi. Les louloutes étaient très heureuses de la compagnie canine. Je rends grâce à Dieu pour toutes ces très belles rencontres.

Hier matin en levant le camp c’était avec Catherine qui me racontait l’histoire de la croix de Ste Geneviève où j’avais dormi.
Dans les temps anciens où tout le monde était au champ dans les vergers qui nourrissait tout Paris, un bébé était mort à cet endroit après avoir ingurgité des fourmis qui s’etaient introduits dans son biberon. Je sentais bien la veille que le lieu était chargé et que je devais y reposer. C’était comme quelque chose qui s’impisait à moi, qui part toujours en quête de l’enfant intérieur. Nous avons échangé pas loin de 2h avec Catherine.

D’origine bretonne, c’est drôle, elle voyait en moi le père que je n’ai pas connu, d’origine bretonne. Nous étions tous les deux très émus de cette rencontre, d’autant plus qu’elle connaissait Delphine et Alain chez qui j’avais mangé la veille. Étonnant non !
Autre belle rencontre de la journée d’hier, avec Anne Sophie qui a fait demi-tour en voiture pour regarder les chiennes et qui est revenu une 3ème fois pour me demander si je n’avais besoin de rien. Elle est retenue avec pâtées, croquettes, pour chien et pour chat et petit doggy-bag aussi pour le maître. Merci pour tant de générosité.
Les gens sont très généreux, il suffit simplement de leur rappeler a quel point ça fait du bien, en ayant suffisamment d’humilité pour apprendre à recevoir. C’est tout ce que j’aime et que je recherche dans toutes ces rencontres. Merci pour vos prières.

Fr. Charles +

Recevoir le temps comme un cadeau, plutot que de chercher à le maîtriser en restant enfermé dans l’illusion de la possession, c’est entrer dans le véritable chemin de la liberté. Dieu à fait le sabbat pour l’homme, pour que l’homme retrouve là ou se trouve sa vraie liberté.
Apprenons ensemble à recevoir ce repos que Dieu nous donne, il en va de la paix sur la Terre.

Fr. Charles +

 

Point d’étape du dimanche 20 août 2023

Le jour du Seigneur, laissons nous guider par sa grâce. Aujourd’hui j’ai pu encore goûter et voir l’importance du repos dominicale pour accueillir l’œuvre de Dieu dans nos vies. Après une nuit avec mes amis les moustiques, nous avons repris avec ma petite compagnie la route vers Chartres en acceptant de me laisser détourner vers Orgeval où j’ai pu arriver à l’heure de la messe avec une belle communauté dans une très belle église où j’ai pu recharger mon portable pendant la célébration. A la fin de la messe alors que je prenais des photos, je me fais interpellé par Delphine qui me montre un vitrail unique en France avec Marie tricotant a la visitation. Delphine ensuite me propose de venir partager le repas dominical avec sa famille.

Ne voulant pas déranger avec les louloutes, je decline dans un premier temps. Découvrant les filles sur le parvis de l’église, elle revient me reproposer en me disant qu’elle a les deux même chez elles. Y voyant là un signe de la Providence, je me laissé guider par Alain son époux, Delphine et Marie nous devançant en voiture. Arrivé chez eux avec de nouveau un portable opérationnel, j’ai pu appeler Carmen et Patrik qui m’ont rejoins avec Laetitia et Gabriel pour m’apporter une roue de recharge pour ma charité. En les attendant j’ai pu enfin au bout de trois jours prendre une bonne douche, que j’ai vraiment prise le temps d’apprécier. Alors que nous étions à l’apéritif, Carmen, Patrick, Laetitia et Gabriel sonnaient à leur porte en demandant pour le père Charles. Marie, leur fille allant leur ouvrir ne m’avait pas entendu dire à ses parents ma profession, lorsque Alain me l’avait demandé. Nous avons finalement partager l’apéro, le repas et l’après-midi ensemble. Après avoir bien manger et bien bu avec les filles qui se sont amusées avec leurs copines, nous avons aider au déménagement d’une de leurs filles qui déposait des affaires chez ses Parents. Le montage du canapé IKEA aura permis de mieux nous rencontrer.

Quel beau jour du Seigneur. Je repars le cœur chargé d’émotions et avec de nouvelles intentions de prières. Enfin, la campagne avec de beau chemin de terre beaucoup plus praticables que ceux des jours précédents. Merci à tous et à demain pour de nouvelles aventures.

Encore un grand Merci à mes bons samaritains Alain, Delphine leurs filles, leur gendre et leurs amis de longue date, à Carmen, Patrick, Laëtitia et Gabriel.

Finalement je n’irai pas plus loin que la croix ce soir. L’endroit est vraiment trop beau pour ne pas planté sa tente. Bonne nuit a tous et a demain pour de nouvelles aventures.

Merci pour tous vos messages les loulous. Le Seigneur m’en a envoyé un dernier avec la rencontre de Jean au moment ou j’allais monter ma tente. On a discuter une bonne heure 1/2 debout. Il a su que j’etais pretre ene quittant alors qu’il m’avait parlé de sa frequebtation reguliere au courant des domincains a Paris. Devant la croix de Ste Geneviève, la patronne de Paris, ça nous a bien fait sourir.

Point d’étape du samedi 19 août 2023

Journée la plus dur et à la fois la plus surprenante. A Achere, j’ai vraiment pris cher. Coincé dans la Forêt de St Germain entre voie rapide et la voie chemin de fer, inutilisable avec la caravane.

Détours et retours toute la journée pour pouvoir arriver jusqu’à Poissy.

Quand on rencontre des difficultés il faut continuer, Dieu a forcément un projet, même quand on est épuisé. Il vous enverra toujours son aide. Les louloutes ont été formidables et très courageuses pour me donner la force d’avancer, ainsi que vos prières.

Coincés dans les bois, la 1ere aide est venue des Antilles à 8000 km avec un appel qui je ne sais comment est arrivé de ma marraine qui avait eu un pressentiment et qui a pu me passer ma mère qui est en convalescence chez elle après son opération de la cataracte. Elle m’a redonné la vue pour enfin sortir et poursuivre ma route. Arrivé à Poissy, m’arrêtant chez Carrefour Market pour récompenser les louloutes, juste en sortant j’entends le chant d’entrée de la messe anticipée. Alors que je me demandais si je pourrai célébrer, le Seigneur m’attendait. La porte sur le coté étant ouverte les louloutes avec Arthus m’attendaient sagement à l’extérieur, moi sur un banc juste à coté. Après avoir prié, je pouvais prendre chair en recevant le corps de mon Seigneur. Les surprises n’étaient pas encore finies.

Je recevais un appel en fin de journée de mon ami le père Dominique Frigaux toujours hospitalisé à la clinique du parc de St Ouen l’aumône pour m’annoncer une excellente nouvelle. Son curé avec qui les relations sont très compliquées depuis deux ans est passé le voir pour lui demander pardon aujourd’hui.

Dominique était tellement heureux qu’il voulait me l’annoncer tout de suite. Finalement, je rends grâce pour cette dure et belle journée. 21h40 nous sommes tous allongée près d’une coulée verte pour une nuit que j’espère malgré les moustiques sera suffisamment réparatrice. Bonne nuit a tous et encore merci pour toutes vos prières.

Quelques images pour finir :

Fr. Charles +

Premier point d’étape le vendredi 18 août 2023 :

Je n’avance pas vite mais je profite de l’effort pour passer réconforter et prier avec ceux qui veulent m’accompagner. J’ai pris ce matin un petit déjeuner. Copieux chez mes parents adoptifs, Patrick et Elisabeth Lahache, avant de passer voir un couple d’amis Eric et Daniela et avant de rencontrer au moment ou elle ouvrant la porte de chez elle Tania qui rentrant des soins palliatifs d’Arhenteuil, où se trouve Ali son époux pour qui et avec qui je marche des le début. J’ai pu confier tous ces anciens paroissiens et vois tous en célébrant avec Michelle arrivée par hasard, si hasard il y a, à la péniche « Je sers ».Je poursuis ma route sereinement. J’espère que le campement de ce soir sera plus paisible que celui d’hier avec des milliers de moustiques et un couloir arien ouvert toute la nuit.

Bises à tous et merci de m’accompagner de vos prières.
Hier dans la nuit, J’ai aussi sympathisé avec des manouches, qui malgré les chiens m’ont dis que j’etais sous leur protection si besoin.
Bonne soirée et à demain.

Fr. Charles +

Départ du périple : 

Beaucoup plus dur que je ne pensais.
Les filles sont assez dissipées. Il n’y a que pour Arthus ou ça gaze parfaitement. En passant par la Forêt ça reduit les km mais suivant les endroit, ça augmente les difficultés. Avec tout ça je n’ai pu arriver qu’à la pate d’Oise d’herblay. Les filles et moi même sommes extenués. Après le diner domosdoshme pour tous le monde dans les bois.

 

Ceci fermera dans 18 secondes